Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MODERN TIMES

LES TMS : MALADIES ACTUELLES OU VENUES DU PASSÉ ?
Pourquoi Charlie Chaplin, dans «les Temps Modernes», alors qu’il resserre inlassablement les deux mêmes boulons sur les pièces détachées, d’un produit non-identifié, qui défilent devant lui sans interruption, ne développe, à aucun moment, de TMS (Troubles Musculo squelettiques) ?

Les TMS, Première cause des Maladies Professionnelles, tant en métropole qu’en Nouvelle Calédonie, seraient-elles des maladies émergentes du monde du travail de la fin du XXème siècle et du début du XXIème, ou existaient-elles déjà en 1936 - date de la sortie du film ?.
Ce que dénonçait CHARLOT était une critique des modes d’organisation du travail de l’époque (Taylorisme).
Il est vrai, qu’en ce temps là, le développement exponentiel des machines-outils a peut-être fait penser, en toute bonne foi, que l’on pourrait presque totalement remplacer le salarié par des machines, quitte à ce que ce dernier ne soit plus lui-même qu’un outil et ce, finalement, pour son plus grand bien.

Si CHARLOT se livre à une satire, il ne développe pas pour autant, dans le film, de TMS. À aucun moment on ne le voit souffrir «physiquement» de tout ce qui caractérise les TMS.

Le travail des salariés de l’époque n’était pas une partie de plaisir. Il y avait, comme le montre le film, d’autres problèmes qui étaient loin d’être négligeables. Le travail était basé sur une production de masse, qui faisait que le salarié avait la possibilité de «s’évader» par la pensée. Réaliser un travail tout en pensant à autre chose était une sorte de valve de surpression, qui évitait ce que certains, pour employer des termes médicaux, qualifient maintenant «d’épidémies des TMS et de fléau des RPS».

Cette évasion mentale n’est plus réellement possible aujourd’hui, pour beaucoup de salariés, car leurs marges d’autonomie dans le travail ont paradoxalement diminué, et leur charge mentale, en regard, a augmenté.

Les TMS ont émergé dans le monde du travail actuel.

Les TMS sont donc bien LES Maladies Professionnelles émergentes de NOS TEMPS MODERNES !.

LES DÉBOIRES CLASSIQUES DE LA PRÉVENTION DES TMS
ADAPTER L’
HOMME AU TRAVAIL !
Pendant des années, en commençant par l’I.N.R.S (Institut National de Recherche et de Sécurité), LA solution a été de mettre en oeuvre les formations «Gestes et postures» pour les salariés. Si toutes les études montrent que les AT et MP liés aux activités physiques du travail n’ont pas diminué grâce à ces formations, a contrario, ils n’ont pas augmenté non plus!

L’erreur classique est de croire qu’il suffit de partir d’une cause, par exemple «une posture extrême» d’un salarié. Le tour est joué en rapprochant la charge. Cela permettra un confort bio-mécanique !. Mais ÇA NE MARCHE TOUJOURS PAS. Le salarié garde ses TMS !.

Selon Fabrice Bourgeois, gardons nous d’une facilité apparente pour envisager que la cause n’est pas aussi évidente.

ADAPTER LE TRAVAIL À L’HOMME !
C’est être d’abord en règle avec la Code du travail (Article Lp. 261-2 - principes généraux de prévention - 4ème principe - Page 196 du CT de Nouvelle-Calédonie - édition 2014.

Puis, s’accorder sur la démarche, les concepts, de quel travail parle-t-on ? de quel salarié est-il question ?

s’accorder pour agir ensemble car chacun a une partie de la solution !.

Pour l’entreprise, les enjeux des dysfonctionnements (financiers, pénaux, commerciaux,etc.).
Pour le salarié, le coût humain (douleurs, handicap, problèmes familiaux, pert
e d’emploi, etc.).

Tag(s) : #RISQUES PSYCHOSOCIAUX, #SANTÉ SÉCURITÉ AU TRAVAIL, #TMS

Partager cet article

Repost 0